contactinformations pratiquesnewsletter
english ?english ?
néon, who's afraid of red, yellow and blue ?
du 17 février au 20 mai 2012
Présentation
A partir du 17 février 2012, la maison rouge accueille la première grande exposition internationale consacrée au néon dans l’art des années 1940 à nos jours, présentant une centaine d’œuvres historiques ou inédites. Des pionniers Gyula Kosice et Lucio Fontana au début des années 1940 à 50, à François Morellet, Bruce Nauman, Stephen Antonakos, Joseph Kosuth ou Mario Merz dans les années 60, à des artistes tels que Jason Rhoades, Claude Lévêque, Sylvie Fleury et tant d’autres aujourd’hui…

À droite de la table périodique des éléments de Mendeleïev, on trouve la famille des gaz dits « nobles » ou « rares », un groupe d’éléments chimiques aux propriétés communes : inodores et incolores dans des conditions dites « standards », ces gaz monoatomiques, une fois sous pression, produisent une lumière colorée lorsqu’ils sont traversés par un champ électrique. Le néon (Ne), dont le nom provient du mot grec « neos » (nouveau) produit une lumière rouge. L’argon (Ar) donne une lumière bleue tandis que les vapeurs de sodium produisent un rayonnement de couleur jaune.
C’est en 1912, il y a cent ans exactement, que le physicien et chimiste français Georges Claude met au point le premier tube au néon. La présentation publique de son invention à lieu à l’Exposition Universelle de Paris. Quelques années plus tard, il dépose un brevet aux États-Unis et en 1923, il vend à la compagnie Packard ses deux premières enseignes lumineuses reproduisant le nom de la marque. On connait la suite de l’histoire…
commissaire
David Rosenberg
vidéo
Publication
Documents
événements liés
jeudi 22 mars 2012 à 19h
Gyula Kosice et Lucio Fontana
mercredi 28 mars 2012 à 19h
Sarkis en dialogue avec Jean-Philippe Antoine
jeudi 5 avril 2012 à 19h
Patrick Bouvet, "Dans la lumière"
jeudi 12 avril 2012 à 19h
visite de l’exposition néon
jeudi 10 mai 2012 à 19h
Ecrire au néon