contactinformations pratiquesnewsletter
english ?english ?
Et in libertalia ego
Un projet de Mathieu Briand
du 19 février 2015
au 10 mai 2015
Présentation
Mathieu Briand mène depuis 2008 un projet artistique sur une petite île située près de Nosy Be, dans le nord-ouest de Madagascar. Le projet intitulé Et In Libertalia Ego se fonde sur les utopies pirates et en particulier sur l’histoire d’une colonie libertaire, Libertalia, qui aurait été fondée près de Nosy Be à la fin du 17e siècle. Elle est racontée par un certain capitaine Johnson, dans un ouvrage de 1724 qui mêle de manière ambiguë sources réelles et fictionnelles.
Depuis 2012, la maison rouge accompagne l’artiste dans ce projet inhabituel, collectif et évolutif. Avec la complicité d’artistes qui lui fournissent des protocoles à réaliser ou le rejoignent sur l’île, Mathieu Briand explore d’autres territoires de l’art, pour inventer et expérimenter dans ce microcosme de nouvelles pratiques, et interroger ainsi les origines de l’art, son sens et ses limites.
L’exposition et le livre d’artiste qui l’accompagne sont une manière de rendre compte, de façon allusive, symbolique, poétique et sans doute paradoxale… de l’utopie de Mathieu Briand, et de certains éléments de son incarnation insulaire.

Artistes invités par Mathieu Briand : Francis Alÿs, frères Chapuisat, Dejode & Lacombe, Jacin Giordano, Thomas Hirschhorn, Koo Jeong-A, Pierre Huyghe, Gabriel Kuri, Prue Lang & Richard Siegal, Juan Pablo Macias, Mike Nelson, Damián Ortega, Rudy Riccioti, Yvan Salomone/Gilles Mahé.

L’exposition sera également présentée en septembre 2015 au MONA (Museum of Old and New Art), Tasmanie www. mona.net.au

www.mathieubriand.com
Vidéos
Publication
Documents
événement lié
jeudi 5 mars 2015 à 19h
Fluctuat nec mergitur. D'or, d'épice et d'information